L’Art thérapie

Jean-Pierre Klein définit l’art-thérapie comme suit: « accompagnement thérapeutique de personnes mises en position de création de telle sorte que leur parcours d’œuvre en œuvre fasse processus de transformation d’elles-mêmes ».*

L’art-thérapie permet de mettre une distance entre la personne et son vécu. C’est une manière d’exprimer ce qui est difficile à dire avec les mots, une façon de dire autrement une émotion, un mal-être. L’accompagnement par l’art-thérapeute vise à permettre à la personne d’entrer dans un parcours symbolique de transformation. Si l’art-thérapie permet à la personne d’exprimer un mal-être, une souffrance et/ou une émotion refoulée, il serait illusoire de croire que le travail s’arrête là. L’expression par la création est certes libératoire mais l’effet de soulagement provoqué par l’expression dans la création finit par s’estomper. L’art-thérapie  inscrit au contraire l’expression dans un processus qui fait évoluer la forme créée. Il ne s’agit pas forcément de raviver des blessures mais d’en faire quelque chose d’autre, et ce, dans un cheminement de transformation, de création en création.

Parmi toutes les approches d’accompagnement qui existent, quelle peut être la place de l’art-thérapie? Celle-ci n’est pas une réponse de plus: l’art-thérapie ne cherche pas à répondre au pourquoi de la problématique mais propose une méthodologie pour un itinéraire de l’être, au présent, dans le champ symbolique vers un devenir imprévisible, vers un « être davantage ».

En fonction de la demande et des besoins de la personne accompagnée, plusieurs approches peuvent être proposées.

  •  L’art-thérapie de soutien vise plutôt un travail préventif et cherche à renforcer les ressources de la personne.
  •  L’art-thérapie psychodynamique propose un accompagnement plus en profondeur en mettant l’accent sur le chemin de vie.
  • L’art-thérapie comportementale va permettre d’agir sur les comportements, de renforcer quelque chose de positif, de rechercher des solutions.

Le rôle de l’art-thérapeute

L’art-thérapeute invite la personne accompagnée à mettre une distance entre son vécu et ses créations en proposant de s’exprimer en « il » dans le langage verbal plutôt que par un discours en « je ». La personne ne parle donc pas d’elle-même directement, c’est la création qui est impliquée. A l’intérieur du cadre et de l’alliance thérapeutique, la personne est invitée à créer des œuvres dans un cheminement personnel. Elle représente de manière métaphorique ses conflits, ses émotions, ses aspirations…. Des prises de conscience peuvent surgir durant le processus de création et de transformation sans qu’il soit nécessaire de le verbaliser au travers des mots. Le rôle de l’art-thérapeute est d’accompagner la personne tout au long de ce parcours symbolique en accueillant les productions et les émotions, en privilégiant les questions ouvertes, en encourageant l’évolution du travail vers plus de clarté.

Créer pour se recréer

La création et l’entrée dans le processus de transformation symbolique amènent la personne dans un projet d’évolution d’elle-même. A l’image du héros dans les contes, les obstacles rencontrés sur le chemin vont se transformer en épreuves pour lesquelles il va trouver des solutions et continuer le chemin vers sa quête. C’est en empruntant et en découvrant sa propre voie, de créations en créations, que le sujet va peu à peu se trouver, se transformer, se recréer. Il trouve petit à petit une direction, un sens dans son cheminement personnel. Cela s’inscrit dans un mouvement qui l’amène à croire en ses ressources, ses idéaux, à poser ses propres choix et à être acteur, créateur de sa vie.

La place des médiums artistiques

La richesse de l’accompagnement en art-thérapie est qu’elle permet de travailler avec les personnes, les différents canaux sensoriels (visuels, auditifs et kinesthésiques) en proposant divers médias artistiques. Lorsqu’une personne est bloquée dans un moyen d’expression, il lui est possible de changer de mode d’expression. La subtilité de l’accompagnement est d’articuler les différentes approches.

Dans ma pratique, différents moyens d’expression sont explorés: le mouvement, le travail de la terre et de la matière, le conte, les arts plastiques, le mandala, l’écriture…


* Jean-Pierre KLEIN, L’art-thérapie. Paris, Que sais-je?,  1997. p. 45